Cyberespace et urbanité dans les machinimas de Skawennati et AbTeC

Dans le cadre du colloque « “Je suis île” / “I am Turtle” : Voix autochtones en représentation dans l’espace urbain » qui s’est tenu les 5,6 et 7 octobre 2017 à l’Université de Montréal, j’ai présenté une communication portant sur les machinimas de Skawennati et AbTeC.

J’y ai étudié She Falls for Ages et la série Time Traveller TM afin d’observer les rapprochements possibles entre la représentation de la ville et du cyberespace. Cette idée d’une continuité entre les environnements urbains et virtuels émerge de la lecture de Cheryl L’Hirondelle1, artiste multidisciplinaire d’origine Métis et Cri, et de David Gaertner2, spécialiste des nouveaux médias à l’Université de Colombie-Britannique.

Cette présentation m’a permis de démontrer comment les machinimas étudiés forment des interventions à la fois matérielles et narratives permettant la création de représentations autochtones urbaines complexes. En adaptant des infrastructures technologiques (Internet, Second Life) aux besoins spécifiques des communautés autochtones et en diffusant des récits d’adaptation et d’innovation, Skawennati et AbTeC valorisent les savoirs et pratiques autochtones dans des contextes renouvelés. Leurs activités artistiques dans le cyberespace entrent ainsi en résonance avec les pratiques critiques et constructives visant à forger au sein de la ville des lieux dans lesquels la continuité des identités autochtones est assurée.

Je tiens à remercier Alexia Pinto Ferretti, co-organisatrice du colloque, pour son aide et ses précieux conseils.

1L’Hirondelle, Cheryl. 2014. « Codetalkers Recounting Signals of Survival». Loft, Steve, et Kerry Swanson, éd. Coded Territories: Tracing Indigenous Pathways in New Media Art. Calgary: University of Calgary Press.

2Gaertner, David. 2015. « Indigenous in Cyberspace: CyberPowWow, God’s Lake Narrows, and the Contours of Online Indigenous Territory». American Indian Culture and Research Journal 39 (4): 55.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.